Du paléolithique aux empires précoloniaux : Nouvelles recherches dans la vallée de la Falémé (Sénégal/Mali)

Conférence de Eric Huysecom, Benoît Chevrier, Anne Mayor, Serge Loukou et collaborateurs du Laboratoire Archéologie et Peuplement de l’Afrique à l’Université de Genève et Michel Rasse, professeur à l’Université de Lyon, Maison de l’Orient et de la Méditerranée, le mardi 26 avril 2016 à 19h00, UNI-MAIL Salle MS150

Fouilles archéologiques sur le site du fort de Farabana, mars 2016

Initiées en 1997 sur le gisement archéologique d’Ounjougou (pays dogon, Mali), les recherches effectuées dans le cadre du projet international « Peuplement humain et paléoenvironnement en Afrique » ont comme objectif général l’analyse des réponses apportées par les populations humaines aux variations climatiques et environnementales. Sur le terrain et en laboratoire, des archéologues, ethnoarchéologues, archéobotanistes, archéozoologues, paléoenvironnementalistes, géographes et paléométallurgistes travaillent depuis lors en étroite collaboration à la construction de séquences chronoculturelles et environnementales de référence. Suite au conflit malien, nous nous sommes redéployés depuis 2012 dans la vallée de la Falémé (Sénégal oriental). En effet, cet affluent du fleuve Sénégal, orienté nordsud, relie la zone sahélienne au massif forestier du Fouta Djallon et constitue, de fait, un important axe de migration potentiel lors des variations climato environnementales, que ce soit au Paléolithique ou aux périodes historiques. Ce cours d’eau traverse également une zone aurifère bien connue, qui a assuré la richesse de nombreux empires précoloniaux ouest-africains. Les résultats acquis depuis 2012 dans cette vallée nous permettent de progresser dans la compréhension de la mobilité des populations et des dynamiques techniques et culturelles dans cette région de l’ouest africain encore mal connue.

Cercle Genevois d’Archéologie

Ce contenu a été publié dans Conférence. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *